Forum

» Vos créations de ligne »

Avatar
Par sebtrainz - Le 17/04/2017 à 17h57

Reprise du message précédent

salut,
Pratiquant souvent cette ligne dans sa version actuelle, je remarque que les trains GL long débordent largement des quais lors de leurs arrêts en gare en utilisant la fonction "Load", serait-il possible de corriger ces petit soucis dans la nouvelle version de la map
   
Avatar
Par J4M - Le 18/04/2017 à 01h23

Bonsoir SebTrainZ,

Bonsoir MarcEnvoyage,

La nouvelle version de la map est en cours.

Sur la problématique des aléas de stationnement, cela est déjà est pris en compte.

Tout sera fait pour prendre en compte ce qui sera à modifier.

Je suis à votre écoute et vous communiquerai ce qui est en cours.

Sur la problématique de la gestion des aiguillages, dans la pratique, c'est l'AI qui gère les appareils de voie :

- je précise avoir déjà rencontré des ratés, avec des attentes sur la mise en œuvre des aiguilles, alors que rien ne s'y oppose, : TrainZ ne sait pas faire court, mais TrainZ sait faire long et compliqué ;

- sur l'utilisation des règles de blocage des aiguilles par le menu ad-hoc, ce n'est pas plus réjouissant et il faut prendre son temps d'attente avec une tasse de café, et achever les tests de session ;

- prendre le temps de bien étudier les plans de voies, avant une quelconque modification.

Le bon sens commande

- de mettre les appareils de voie en position de sécurité, avec les moteurs d'aiguilles bien en vue ;

- mais surtout avec une identification des moteurs d'aiguillage via une numérotation de votre choix ;

- par défaut : privilégier les voies principales, par rapport aux voies secondaires.

Cela signifie que sur une voie principale, tout ce qui donne sur une voie secondaire, ou un quai secondaire de type voie 3 (Voie 2 orientée Paris, et voie 1 orientée Province), fait l'objet d'une mise en sécurité, avec un carré minimum.

C'est la même remarque qui prévaut sur un EP (embranchement usine et particulier) :

- sur les EP, il faut prévoir un heurtoir qui bloque la sortie sur la voie principale ;

- à ce niveau, les deux aiguillages, celui de sortie interne de l'EP, et celui de rentrée externe SNCF sont gérés en symétrique.

Pour l'instant, l'arrêt des trains est fonction de leurs régimes (TER et GL).
La seule solution possible est le positionnement d'un marqueur rouge avec l'accessibilité via les ordres du conducteur ; sauf que 68 gares, 136 marqueurs rouges au minimum.

L'autre solution consiste à paramétrer les petites étiquettes de PAT GERARD, au nombre de 68 (par gare et par sens), via le menu "aiguillages" : déplacez ces étiquettes, et/ou créez-en de nouvelles.

Je ne peux qu'insister sur une méthode d'approche de type tableur avec fichier EXCEL : mettre toutes vos modif sur tableur, afin de ne rien oublier.

Pour l'instant, je prends le temps d'introduire les modifications sur 68 gares et un minimum de 4 triages.

J'aurais donc le plaisir de vous faire part de l'évolution du travail qui sera assez long toutefois.

Je suis intéressé par les difficultés que vous rencontrez la ligne Paris-Brive et je prends tout.

A votre service,

A votre écoute,

J4M.

-------------------------------------------
Edité le Mardi 18 Avril 2017 à 13h07

Bonrjour MarcEnVoyage,

Procédons par ordre de difficultés rencontrées.

1 - Montée et descente des passagers.

Cette option existe par défaut et la rame prend en charge les passages sur le quai.

Ensuite, gare par gare, il suffit d'aller dans les ordres du conducteur de faire descendre, puis monter les voyageurs, c'est ce que j'ai fait.

Sur la gestion des ordres du conducteur, il y a les options de base.

A ce niveau, il faut introduire les options dont vous avez besoins, et seulement celles-ci, mais pas plus.

J'ai rencontré un problème de stabilité du système, avec un renvoi dans le décor.

2 - Gestion des aiguilles en fonction des horaires

A ma connaissance, et j'attends une confirmation d'autres membres de ce forum, je n'ai pas connaissance d'un paramétrage spécifique des aiguilles en fonction des heures.

Plusieurs options existent :

- la première, c'est l'IA qui gère les appareils de voie par défaut, donc laisser faire : par contre, prévoir la gestion des priorités sur les sections de voie ;

- la deuxième, c'est d'utiliser la règle qui verrouille les aiguillages pendant la session ; ...

3 - Fin du jeu à Brive


A ce stade, on dirige le train dans le portail virtuel, ce qui est la solution la plus simple.

Autre option, aménager un faisceau avec des marqueurs rouges.

Mais, aussi prévoir un demi-rond de rail pour le raccordement dans le sens pair Paris.

4 - [Gestion des mécaniciens


Dans le jeu, il est prévu que les mécaniciens montent et descendent : voir ordres du conducteur.

5 - Options d'identification des parcours.

Séparer ce qui relève de la GL, du trafic RER jusqu'à Etampes.

Séparer ce qui relève de la GL, du trafic TER à partir de Etampes jusqu'à Tours.

6 - Mise en oeuvre de la sécurité des zones.

Examiner en détail l'intégralité des plans de voie.

Identifier tous les points de blocage sur les 500 km de ligne.

Chercher les contraintes liées aux voies principales, ainsi qu'aux voies secondaires, mais également aux triages, ainsi qu'aux dépôts.

Poser les moteurs d'aiguillage
sur l'intégralité de la map.

Identifier toutes les aiguilles, c'est à dire plusieurs centaines d'aiguilles...

Privilégier les voies principales par rapport aux voies secondaires.

Verrouiller les aiguilles par défaut sur les voies principales, et par défaut.

Sécuriser toutes les voies secondaires, notamment les zones dites EP.

7 - Cas particulier de Brive et des ses voies

Brive compte, sauf erreur de ma part, 12 voies à quais :

- 2 voies TAC ;

- 2 voies avec butoir, une à l'Est, l'autre à l'Ouest ;

- 8 voies à quai donnant sur l'Est et l'Ouest.

Sur ces 8 voies à quai, vous avez 2 voies dominantes qui doivent être sécurisées à tout prix :

- la voie 1 dans le sens Toulouse, cette voie est située près du BV avec 2 quais en vis à vis ;

- la voie 2 dans le sens Paris, voie située en extrémité de quai (1V+2V+2V+2V+1V.)

Ces deux voies ont la priorité du trafic dans une exploitation normale.

8 - Cas de la voie 1 Brive (direct Toulouse)

Par rapport à la direction Toulouse, vous devez prévoir les aiguilles et les verrouiller : la phase de test se fait par rapport à 3 directions, plus le heurtoir de manoeuvre pour les machines.

Vous devez implanter des signaux de type H (carré + manoeuvre + déviation + ralentissement + feu rouge + feu orange) dans le sens Toulouse.

Les TIDD sont à implanter également avec des marqueurs de type FET (MK_direction_1/2/3).

Si vous ne désirez pas utiliser les TIDD FET, vous allez sur le site de TrainZ Frisson 78 :

http://www.trainzfrisson78.com/pages/signalisation-ajeanne---f78.html

http://www.trainzfrisson78.com/pages/signalisation-diverse.html

http://www.trainzfrisson78.com/pages/signalisation_carreweb.html

La direction 1 est celle immédiatement la plus à gauche : voie unique matérialisée par un portail.

La direction 2 est également à voie unique.

La direction 3 est une section à double voie (Toulouse).

vous procédez à la validation de vos TIDD, signal par signal, par rapport à la direction 3 (Toulouse).

Autre point important, par rapport à un établissement normal, vous devez introduire une limitation de vitesse à 60 km/h par rapport aux contraintes "aiguilles".

Vous introduisez donc une déclaration de vitesse (TIV+) après le dégagement de la queue de la rame dans la courbe menant vers les portails.

9 - Cas de la voie directe 2 Brive (direction Paris).

Cette voie est située en extrémité de quai, par rapport au BV.

Vos repères sont :

- l'annexe SERNAM avec sa voie de desserte ;

- les deux voies de stockage de rame ;

- une voie directe en statut circulation convoi marchandises (voie 2bis matérialisée par une étiquette PAT GERARD).

Vous mettez en sécurité la voie 2 bis, en posant le carré de signalisation.

La voie 2 fait l'objet d'une identification de zone :

- si vous prenez dans la direction de Paris, la voie la plus à droite, vous avez une voie menant au dépôt ;

- si vous prenez la voie d'à côté (voie en statut 1), vous avez la voie en arrivée de Paris-Austerlitz ;

- si vous prenez la voie pair direction PAZ, il faut vérifier la présence de toutes les aiguilles, mais prendre le soin de les identifier ; plus encore de les tester.

Sur la signalisation, vous utilisez des mats de type H (manoeuvre + carré + feu rouge + feu vert + déviation + feu orange).

Vous devez absolument faire le test de la signalisation, par rapport aux moteurs d'aiguilles, et cela pour vos 9 voies de sorties du BV de Brive (V2+voies TAC+...).

Sur la voie Paris, votre signal est au vert.

Sur les directions, vous en avez 3 :

- direction triage (mk_direction_1) ;

- direction dépôt (mk_direction_2) ou (mk_dépôt) ;

- direction Paris (mk_direction 3).

Sur les directions 1 et 2, vos vitesses sont de 60 km/h, donc introduire des marqueurs jaunes FET déviation de la vitesse concernée.

Mise en place des zones de test : 3 flèches rouges identifées comme "test triage", "test-dépôt", "test-PL-PAZ", donc 3 rames positionnées sur les zones (2v+2v+2v+1v).
Mais, aussi autant de zones que de tests à prévoir.

Prévoyez une distance suffisante pour faire les tests de vos 9 voies de sortie en direction PAZ : vos rames s'immobilisent quelques mètres les unes des autres.

9b - Cas de l'arrivée des voies Toulouse vers Brive

Votre signal est de type G, avec un TIDD qui matérialise la présence d'une voie de délestage marchandises.

800 mètres avant ce mat de type G, vous avez un mat de type "E Bal".

Vos voies en arrivée :

- 9 voies à quai ;

- 1 voie SERNAM ;

- 2 voies de remisage (signaux type I ou K) ;

- 1 voie de délestage marchandise matérialisée par un signal de type B par défaut.

Dans tous les cas, il faut tester les voies à quais et les voies de remisage, et la voie du SERNAM.

La voie d'arrivée Toulouse est verrouillée par défaut, avec la voie 2 en extrémité de quai de la Gare de Brive.

Nota : vérifier les aiguillages.


10 - Cas de la gare de Limoge et Vierzon


Ce sont les mêmes approches qui prévalent.

Mais, pour l'instant, mes deux systèmes TrainZ sont en réinstallation.

Et Brive correspond à ce que j'ai le plus récent en tête.

Limoge est un autre cas de figure.

11 - cas spécifique d'Uzerche

Sauf erreur de ma part, Uzerche fait l'objet d'un marqueur PAT GERARD vert (GL).

Donc, "Control F" "Nord XX Uzerche" ou "Sud XX Uzerche".

Uzerche est un arrêt TER, donc prévoir une étiquette TER orange : vous allez sur le menu "aiguillages", aller sur l'onglet identification et vous avez "C+STT" ou "CSTT", et vous posez votre étiquette en correspondance avec la numérotation de PAT GERARD (jouer la sécurité).

12 - Cas de Chateauroux

Si je m''en tiens à ShowMyStreet, la configuration de la gare est la suivante :

- voie 2 en direction de Paris ;

- voie 1 en direction de Toulouse ;

- voie 3 en orientation Sud-Ouest et Nord-Est.

Vous positionnez les fameuses étiquettes de PAT GERARD en couleur verte (GL) sur voies 1 et 2, et en couleur orange sur voies 1 et 2 et 3 SO et 3 NE.

13 - Cas de Limoges

2 directions possibles en fonction des départs :

- direction Sud 2 : Périgueux, après la sortie du tunnel ;

- direction Sud 1 : Brive, après la sortie du tunnel.

Poser des voies banalisées au niveau du tunnel.

Poser des délestages après le tunnel, avec des jeux d'aiguillage aboutissant automatiquement dans les sens 1 (Brive et Périgueux).

Les signaux de sortie du tunnel sont de type G avec TIDD à 2 feux.

La vitesse sur la courbe Brive n'a pas fait l'objet de relèvement : donc marqueur jaune FET déviation à 60 km/h.

La sortie sur la zone Périgueux fait l'objet d'un marqueur vitesse FET avec la vitesse qui sera celle d'une voie améliorée - la section est droite donc possibilité de 120 km/h.

2 directions possibles en fonction des départs :

- direction Nord 2 : Paris, après passage du triage

- direction Nord 1 : Limoges Monjovis, voie double.

Les signaux de sortie du tunnel sont de type H avec TIDD à 2 feux.

La direction la plus immédiate est celle de gauche (1).

La vitesse sur la courbe Limoges Montjovis n'a pas fait l'objet de relèvement : donc marqueur jaune FET déviation à 60 km/h.

La sortie sur la zone Paris fait l'objet d'un marqueur vitesse FET à 200 km/h. La vitesse est permise, sous réserve que toutes les conditions de sécurité soient remplies ; à défaut, renvoi au 160 km/h.

Sur la zone Limoges, il faut sécuriser l'axe menant au pont "MontPlaisir".
Après, il faut verrouiller la sortie du triage et de la zone INFRA, bien plus au Nord.

La configuration de la gare est la suivante : 1v+2v+2v+2v+2v+1v.

La voie sur quai la plus extrême aboutit au remisage.

A côté, vous avez les voies 2V et 1V qui aboutissent à un double jeu de TJD franchissables à 70 km/h en vitesse pleine, ou à 60 km/h en voie déviée.

Au-delà de la zone INFRA, vous vous situez sur la zone 200 km/h. Et votre Sybic va plein pot.

Même système : déclaration, via "TIV+ 200", puis validation à la queue du dégagement de la rame avec "MK_200" en exécution.


J4M.



Edité par J4M Le 18/04/2017 à 13h07
   
Avatar
Par marcenvoyage - Le 18/04/2017 à 13h30

Bonjour J4M,

Jai pu ouvrir une cdp du RER B. C'est vachement prometteur!!
So vous souhaitez je vous envoie des screenshots.

Pour le PAZ Brive je farfouille encore.

"Set Junctions" fonctionne deja assez bien <img src="/images/smileys/smile.png" alt=":)" class="smiley" />

Je nage encore dans les "rules" à imposer.

Jacque gare à desservir doit aumenter le score de 20 points (suivant l'exemple de la mission 'York - Londres sur ECML'

C'est avec l'onglet 'Set Trigger' que cela doit marcher.

Eample: Les Aubrais, prieler arrêt sur Paris Brive.

Ce processus consiste en
- arrêt au quai (120 scondes +-30 secondes)
- signal de sorti vert (30 secondes +-7)
- siflet du chef de gare (15 secondes +-3
- Signe de depart
Si le tout est accompli c'est 20 point et le conducteur peut poursuivre sa route

Autres règles possibles:
Perte de m
Points pour leger exece de vitesse ou retard.

Game over pour:
- depart anticipé (sans coup de siflet)
- excès de vitesse >10 %
- passer un signal rouge
- non confirmation KVB* si elle matche

* j'envisage utiliser AWS si je ne parviens pas a faire fonctionner KVB

-------

Ce que j'évoque aussi ferai de remplir la gare d'Austerlitz avec de nombreux trains:

Su le voie voisine part dès le debut un IC pour Bourges avec desserte des Aubrais et de
Vierzon, donc environ 5 min avant le mien.
Celui-ci le mettra le signaux au rouge
A Vierzon ou mon train sera sans arrêt il repassera le Paris-Bourges stationnantsur la voie Paris - Bourges ☺


A partir de Viezon un autre train Fret ou TER circulera devant moi jusqu'à on dépassement à Limoges.
----

Entre temps je cherche d'autres douces pour enfin pouvoir configurer mes "triggers".


-------------------------------------------
Edité le Mardi 18 Avril 2017 à 14h14

Bonjour J4M,

Je ne parles, pas du mode conduite automatique, mai de conduite manuelle.

Dans driver-setup j'ai tout lassé vide pour ma rame (Sybic + 14 corails)


contrairement a deux autres rames Z5 je j'ai placé aux environs de Juvisy (histoire d'alimenter les arrêt RER entre Juvisy, Brétigny-sur-Orge et Etampes)



Edité par marcenvoyage Le 18/04/2017 à 14h14


-------------------------
marc-en-voyage
Facebook    
Avatar
Par J4M - Le 18/04/2017 à 16h11

Bonsoir MarcEnVoyage,

Le concepteur de RER-B V2 & V3 est Ronny LAIKA (Ronny BEX).

Je pense un très gros bien du travail, qui plus est, réalisé par un étranger.

Très peu de défauts sur le travail :

- problème de mise en place d'IPCS qui ne se justifie pas techniquement, mais qui aurait pu voir la mise en place de voies banalisées ;

- j'ai tiqué sur la signalisation sur certains endroits, sinon c'est conforme dans l'ensemble.

- sur la version 2, vous trouverez énormément de travail de décors : Ronny s'est surpassé ;

- sur la version 3, il sera possible de mettre en oeuvre votre décor.

Ronny LAIKA a réalisé d'autres choses comme ce qui suit :

http://www.zatovisualworks.eu/ibtz/downloads/

Sur les reskins, il y a beaucoup de choses à faire, comme modifier les stations, via le CMP, ensuite, via un programme comme PhotoShop, ou via un éditeur de commandes.

Les versions 2 et 3 sont réalisées sous TransDem, c'est de la topographie au réel.

Dans les faits, en termes de décors, l'auteur pouvait se limiter à une largeur de bande équivalente à 180 mètres autour de la ligne RER-B, en ne travaillant uniquement qu'en proximité immédiate des voies. Ensuite, Ronny pouvait implanter ses splines de décors qui limitent le traitement du sujet décor.

Le travail sur le RER-B est une très grosse performance.

J4M.
   
Avatar
Par JimmyArmstrongTrainz - Le 18/04/2017 à 18h11

Bonsoir
Pour le KVB, celui dont j'avais parlé il y a quelques temps (celui de Yannl) n'est que partiel, car il affiche grâce à un règle de session les infos fournies par des balises invisibles dans une fenêtre, mais sur le forum d'auran, thibaut a un projet bien avancé (real LGV), qui intègre le KVB entièrement fonctionnel, de même pour les deux niveaux de TVM, les tensions de caténaire et hauteur de pantographe, une nouvelle cabine entièrement fonctionnelle de TGV-A…
Tout cela n'est pas encore disponible, mais voici le lien du sujet :
https://forums.auran.com/trainz/showthread.php?82173-crea-TVM-300-et-430/page5

Jimmy


Mail Site web    
Avatar
Par marcenvoyage - Le 18/04/2017 à 18h18

Question sur la POLT: Est-ce que les intercités comportent encore une voiture bar?


-------------------------
marc-en-voyage
Facebook    
Avatar
Par sebtrainz - Le 18/04/2017 à 20h14

J'avais télécharger cette map également mais y me manquait tous les éléments correspondant a la zone des tunnl du RER

J4M:
Bonsoir MarcEnVoyage,

Le concepteur de RER-B V2 & V3 est Ronny LAIKA (Ronny BEX).

Je pense un très gros bien du travail, qui plus est, réalisé par un étranger.

Très peu de défauts sur le travail :

- problème de mise en place d'IPCS qui ne se justifie pas techniquement, mais qui aurait pu voir la mise en place de voies banalisées ;

- j'ai tiqué sur la signalisation sur certains endroits, sinon c'est conforme dans l'ensemble.

- sur la version 2, vous trouverez énormément de travail de décors : Ronny s'est surpassé ;

- sur la version 3, il sera possible de mettre en oeuvre votre décor.

Ronny LAIKA a réalisé d'autres choses comme ce qui suit :

http://www.zatovisualworks.eu/ibtz/downloads/

Sur les reskins, il y a beaucoup de choses à faire, comme modifier les stations, via le CMP, ensuite, via un programme comme PhotoShop, ou via un éditeur de commandes.

Les versions 2 et 3 sont réalisées sous TransDem, c'est de la topographie au réel.

Dans les faits, en termes de décors, l'auteur pouvait se limiter à une largeur de bande équivalente à 180 mètres autour de la ligne RER-B, en ne travaillant uniquement qu'en proximité immédiate des voies. Ensuite, Ronny pouvait implanter ses splines de décors qui limitent le traitement du sujet décor.

Le travail sur le RER-B est une très grosse performance.

J4M.
   
Avatar
Par J4M - Le 19/04/2017 à 00h18

Bonjour SebTrainZ,

Je vous sens intéressé par les dépendances.

Passez sur la messagerie et je crois que je ferais des miracles, surtout au niveau des dépendances.

Bonne soirée.

J4M.

-------------------------------------------
Edité le Mercredi 19 Avril 2017 à 00h25

Bonsoir MarcEnVoyage,

Il existe des corails avec des voitures dédiées.

Voici les coordonnées de l'effectif SNCF :

Voitures Bar-Corail (B5rtux) : 120 exemplaires

-50 87 85 77 001 à 030 (1976-77)

-50 87 85 77 031 à 108 (1978-79)

-50 87 85 97 001 à 012 (1978-79) autorisées 200 km/h.

A une certaine époque, les relations se faisaient via des Grill Express :

Les années 60, marquent l’apparition dans le monde de la restauration, du « self-service » ou « libre service », avec le développement des autoroutes, équipées d’aires de repos offrant des prestations restauration rapide.

Une phase expérimentale

La SNCF décide d’emboîter le pas puisque dès 1963 une première voiture-restaurant bleue est transformée pour le libre service et incorporée sur un train d’agence, tandis que quatre autres voitures sont transformées de la même façon pour des trains commerciaux du Sud-Est. Deux voitures sont encore transformées en 1966/1967, avec amélioration des accès et des aménagements.

La naissance des Vr Gril-Express

Suite à ces expérimentations, la SNCF procède en 1967 à la commande de 20 voitures désignées « Gril-Express ». Des commandes supplémentaires sont réalisées en 1968 et 1969.
Au final, 58 voitures sont construites par De Dietrich à Reichshoffen. Montées sur bogie Y28, autorisées au 160 ou 200 km/h, ces voitures ne disposent malheureusement pas de la climatisation. Elle sera installée entre 1983 et 1989. Elles comprennent une salle de restauration de 10 tables à quatre couverts. La caisse de la voiture est du type UIC. La livraison des voitures s’effectue de 1970 à 1973.

Une carrière en demi-teinte

Que ce soit vers la Bretagne, l’Alsace, Toulouse, la cote d’Azur, le Nord Pas de Calais ou la Belgique, les GE prennent rapidement leurs aises sur les grands trains de chaque réseau.
Les années 80 marquent déjà un tournant pour les voitures. Alors que les premières Vru DEV sont radiées, que les B5rtux prennent leurs services, et que le TGV s’approprie le sud-est, le service des GE est réorganisé, avec en particulier leur incorporation sur les trains des transversales Metz – Nice ou Bordeaux – Nice.
Les années 90 et la mise en service du TGV Atlantique précipitent la fin des Vru qui progressivement se concentrent exclusivement sur des services internationaux (ligne de Belgique, Paris – Francfort, trains de nuit Paris – Italie). Elles abandonnent la transversale Metz – Sud-Est en 1991.
En 1992, les derniers Vru GE abandonnent le Sud Ouest. Progressivement, les derniers GE sont regroupés à Paris-Ourcq pour les derniers services sur Paris – Francfort. Après quelques services sur les Autos Trains Calais – Italie, les Vru GE quittent le service en 2001.

Pour indication, j'ai mangé des steack à bord de voitures Grill Express : c'était très longtemps.


J4M.



Edité par J4M Le 19/04/2017 à 00h25
   
Avatar
Par sebtrainz - Le 19/04/2017 à 01h45

Je pose la suggestion et puis tamis si c'est déjà le cas, Est-ce qui aura une session comportant uniquement les trains actuels?
J'ai pris cette ligne en Aout dernier pour aller faire un concert a Aurillac et c'est étonnant comme la fiction ressemblais a la réalité



Edité par sebtrainz Le 19/04/2017 à 01h51
   
Avatar
Par JimmyArmstrongTrainz - Le 19/04/2017 à 09h37

Bonjour
Pour compléter sur les bars corails, voici un lien vers Trains d'Europe :
http://www.trains-europe.fr/sncf/voitures/corail_bar.htm

Donc les bars corails sont toujours présent sur Paris-Orléans-Tours sans être des bars (cas des B7rtux Aqualys). Après, peut-être qu'il y a des B7rtux d'utilisées sur le POLT, tout dépend des compositions qui sont de plus en plus panachées (j'ai déjà vu une Aqualys à Poitiers par exemple, et il y a aussi des interloires qui descendent à la Rochelle)

Jimmy


Mail Site web    
Avatar
Par marcenvoyage - Le 19/04/2017 à 15h10

Test de conuite.

Hier soir j'ai programmé le processus de depart de la voie 8 de PAZ.

Enfin j'y avance.

Dans "driver setup" je selectionnr ma loco (BB26160). Aucun onglet sauf "panto 3" (2 pantos levés) et eventuellement priorité 1.

Ensuite j'ai un peu copié sur le jeux de ECML (York - Londres) pour tester avant de franciser la config defenitivement.

J'ai copies divers formules mettant fin au jeux en cas de passer p.e. un signal "arrêt".

Je fais une commande avec ordres suivantes:

- wait 120 sec
- play sound (sifflet)
- wait 7 secondes (fermeture automatique des portes*
- sonette (portes fermées)
- message depard **
- score monte de 0 à 20 points

Je peux partir manuellement ☺


-----
* dans le scénario anglais c'est plus complexe à cause slam-doors

** en langage DB on dit ZP9
Y a-t-il un code équivalent français?
------

Je poursuis la route direction Les Aubrais:

Et voilà.m, Je dépasse et croise de nombreuses rames Z5 (RER C).

Au nord de Juvisy j'ai l'honneur de côtoiser un train Fret (direction Melun). En gare de Juvisy des RERs dans toutes les directions!

Apres Savigny croisement d'une rame corail tractée par une CC72000 (Dourdan?

Peu apres une Z5 à ma gauche vient de me ratrapper et mène une veritable course avant que celle-ci y marque son prochaine serait.

Jusqu'à Étampes je crouse dépasse encore quelques RERs.

Jectraverse Etampes sur les voies GL et accélère à 160 km/h puis 200 km/h.

C'est à Toury que mon test prend une fin tragique:

Un TER c'est faufilé sur ma voie. Mon signal est vert et voilà trop tard: Mon intercité heurte le TER.

Faudra configurer les aiguilles à Etampes et Toury de telle façons ce que je reçoive feu vert, bien que je ne serais pas contre être soumis à divers contraintes quotidiennes (TER devant moi me force a ralentir où m'arrêter.






-------------------------
marc-en-voyage
Facebook    

» Vos créations de ligne »

Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté